Le jeudi 13 novembre 2018, la Politique Nationale de Développement de la Nutrition(PNDN), le Plan Stratégique Multisectoriel de la Nutrition au Sénégal (PSMN) ainsi que les plans de communication et de suivi-évaluation qui accompagnent leur mise en œuvre ont fait l’objet d’échanges entre les organisations de la société civile regroupées autour du SUN (Scaling Up Nutrition) et la Cellule de Lutte contre la Malnutrition.

Cette rencontre, initiée par l’ONG EVE en partenariat avec l’UNOPS, s’inscrit dans le cadre du « Projet de renforcement de la participation des acteurs non étatiques aux processus nationaux pour le renforcement de la nutrition au Sénégal » et plus globalement dans une dynamique mondiale impulsée par le Mouvement SUN et à laquelle le Sénégal a adhéré officiellement en 2015.

L’objectif de cette rencontre qui est de favoriser une compréhension harmonisée des documents de référence a été un moment fort de partage et a permis à la CLM de souligner l’importance accordée à la nutrition par le gouvernement du Sénégal et les efforts qu’il a fourni pour faire de la Nutrition un levier stratégique pour le développement du capital humain. A ce titre, Mr Momar Thiam, Responsable du Suivi-évaluation (CLM) a rappelé que ces deux documents qui constituent le référentiel technique des interventions de nutrition portées par les différents secteurs, portent en eux les défis nutritionnels auxquels le pays veut s’attaquer à l’horizon 2025. Ces défis qui sont aussi bien stratégiques qu’opérationnels comprennent entre autres, le passage à l’échelle des interventions de nutrition au niveau communautaire, l’institutionnalisation de la nutrition dans les secteurs et le financement des leurs Plans d’Action Sectoriels (PAS).

Dès lors, l’implication de la société civile à travers l’organisation de cet atelier de partage et d’appropriation des orientations stratégiques définis par le gouvernement est essentiel dans ce processus qui devra permettre de hisser le Sénégal au rang des pays ayant des taux de malnutrition les plus faibles d’ici à 2022. A ce titre, elle s’est engagée à mettre en œuvre un plan d’action visant à renforcer le positionnement de la nutrition dans les sphères d’action et de décisions et cela à tous les niveaux. La convergence de vue qui s’est dégagée à l’issue de l’atelier qui a regroupé 35 participants et au regard de l’élan mobilisateur qu’il a favorisé, a réconforté la CLM dans son ambition de donner corps à la vision du gouvernement en matière de nutrition et qui est de faire du Sénégal « un pays où chaque individu jouit d’un état nutrition optimal en adoptant les comportements adéquats ».

Photos

La Cellule de Lutte contre la Malnutrition a été créée en 2001 par le gouvernement du Sénégal. Placée sous l’autorité du Premier Ministre, elle apporte son assistance technique dans la définition et la mise en œuvre de la politique nationale de nutrition.