SITUATION nutritionnELLE

Les acquis

Le secteur de la Nutrition a enregistré des acquis importants qui ont permis une baisse de la prévalence de retard de croissance.

La nutrition est un droit fondamental défini dans les instruments juridiques internationaux des Nations Unies et repris dans les législations internes des pays y compris le Sénégal. Sa prise en charge dans les politiques de développement permet d’éviter des situations de malnutrition dont les conséquences les plus visibles sont :

Un développement limité du capital humain

&

Une augmentation de la morbidité et de la mortalité infanto-juvénile

Une faible productivité de la population

%

De pertes annuelles moyennes du PIB

Un ralentissement du développement économique

%

des enfants âgés de 6 à 59 mois sont émaciés ou atteints de malnutrition aigue

Source: EDS 2017

%

souffrent d’un retard de croissance

Source: EDS 2017

%

des enfants âgés de 6 à 59 mois présentent une insuffisance pondérale

Source: EDS 2017

%

seulement des nouveau-nés sont mis au sein dans l’heure qui suit la naissance.

Source: EDS 2017

%

des enfants âgés de 6-59 mois souffrent d’anémie

Source: EDS 2017

%

des enfants de 6-23 mois sont nourris conformément aux 3 pratiques optimales de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant qui incluent l’allaitement, le nombre de groupes d’aliments et la fréquence des repas.

Source: EDS 2017

%

des femmes âgées de 15-49 ans souffrent d’anémie

Source: EDS 2017

%

des ménages disposent de sel iodé

Source: EDS 2017

%

des hommes de 15 à 49 ans souffrent d’anémie

Source: EDS 2017

La Cellule de Lutte contre la Malnutrition a été créée en 2001 par le gouvernement du Sénégal. Placée sous l’autorité du Premier Ministre, elle apporte son assistance technique dans la définition et la mise en œuvre de la politique nationale de nutrition.