Projet de Renforcement de la Nutrition

PRN

Objectifs

  • Améliorer la croissance des enfants de 0 à 5ans, vivants dans les zones urbaines ou rurales pauvres du Sénégal ;
  • Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles pour mettre en œuvre et évaluer des interventions de nutrition.

Stratégies

  • Les stratégies développées par le PRN s’articulent autour de deux axes complémentaires, à savoir :

    • L’institutionnalisation de la nutrition à travers la promotion de l’intégration des objectifs nutritionnels dans les plans des Ministères techniques.
    • La mise en œuvre d’interventions axées sur les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 5 ans, par le biais

Cibles

  • Les enfants de moins de 5 ans ;
  • Les femmes enceintes et allaitantes ;
  • La communauté

Parties prenantes

  • Les Ministères Techniques ;
  • Les Collectivités Locales ;
  • Les Agences d’Exécution Communautaire (AEC) du PRN ;
  • Banque Mondiale (IDA) ;
  • Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ;
  • Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ;
  • Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID) ;
  • Le Programme pour le Renforcement de la Résilience au Sahel (P2RS) / BAD ;

enfants 0-59 mois touchés pour les activités de SPC et de PECMA

régions couvertes

%

des collectivités territoriales couvertes

relais communautaire

Zones d’intervention

 

Vie du projet

Témoignages

« Depuis le démarrage du projet dans la commune de Méouane, j’ai constaté que les indicateurs liés à la nutrition au niveau du poste de santé sont en hausse (taux de vaccination, supplémentation en vit A, La CPN et la CPON). Aussi, les cas de morbidité chez les enfants de 0 à 5 ans ont aussi diminué.

La CLM à travers l’AEC Plan International, fait un travail important qui participe à la bonne santé de la mère et de l’enfant »

 

– Kene DIOP Infirmière Chef de Poste dans le commune de Méouane

« Le PRN dont j’ai la charge d’effectuer le suivi au nom du Maire de la commune de Méouane se porte bien. Je peux en toute objectivité exprimer globalement ma satisfaction pour les résultats obtenus malgré les multiples contraintes géographiques de notre localité (enclavement, déficit d’infrastructures sociaux de base…). Le projet dont la collectivité locale est au cœur de l’exécution est géré en parfaite harmonie par L’AEC Plan International, les techniciens de la santé et les autres secteurs de développement de la commune de Méouane et sous la supervision du sous-préfet de Méouane. C’est pourquoi, nous renouvelons notre sincère engagement en faveur de ka nutrition ».

 

– Mr EL HADJI DIOP, 1er Adjoint au Maire de la commune de Méouane

« Mon enfant Baye Lahat Mbaye était malnutri. Mais il a été pris en charge pendant deux mois et maintenant il se porte bien. Je remercie les relais qui à travers les activités qu’ils déroulent et leurs conseils, m’ont aidé à revoir le sourire de mon enfant ».

 

– Mbathio Ndiaye Mère d’enfant d’un MAM guéri à Méouane